Présentation du laboratoire de technologie

Crée en 1974, le laboratoire de technologie est agrée selon le grade II relatif à l’article 14 du journal officiel n°91-191 du 01 octobre 1991. Il tient une place importante au sein de l’institut puisqu’il assure le contrôle de la qualité du matériel végétal provenant des différents programmes menés par le département.

Le service qualité technologique comprend deux laboratoires un laboratoire de blé dur et un laboratoire de blé tendre et une boulangerie expérimentale.

Les missions du laboratoire de technologie

Importance du laboratoire dans le programme d’amélioration variétale:

Le laboratoire de technologie remplit différentes fonctions au service du développement de l’agriculture national se rapportant à la filière céréales et les légumineuses alimentaires dans un futur proche. Il a pour l’une des missions principales.

La détermination de la qualité technologique des lignées ou variétés issues du programme d’amélioration variétale. Des tests indirects et directs sur la qualité technologique sont effectués en vue d’apprécier la valeur d’utilisation du matériel végétal à différentes étapes de sélection:

  •  En essai de rendement.
  •  En essai d’adaptation variétale pour vérifier et confirmer les résultats obtenus dans les essais antérieurs sous l’effet de différents environnements.
  •  le laboratoire intervient aussi pour caractériser les nouvelles variétés proposées à l’homologation par les FDPS de l’ITGC en évaluant la qualité technologique de ces dernières et sa participation à la constitution du dossier d’homologation.
  •  Il met à la disposition du transformateur (meunier, semoulier), du boulanger, et du pastier, des blés de différentes valeurs d’utilisation.

 

 

  •  Il contribue à l’élaboration des thèmes de recherche pour mettre en valeur l’utilisation des blés et autres céréales en panification, biscuiterie, pastification et dans la fabrication du couscous artisanal.
  •  Il contribue à l’élaboration de normes algériennes par la participation de ses cadres au comité technique des industries alimentaires CTN 42).
  •  Il collabore avec les établissements de recherches à l’encadrement des étudiants de fin de cycle et organisation de stage de courte durée.
  •  Il participe aux foires nationales, manifestations techniques et scientifiques et reçoit souvent des visites d’experts internationaux de l’ICARDA, ACSAD, d’enseignants et d’étudiants au cours de leurs cursus.
  •  Il collabore à l’organisation d’évènements nationaux, dont le concours du meilleur artisan-boulanger.
  •  Il entretient des relations professionnelles avec des différentes institutions telles que le CNCC (Centre Nationale de Contrôle et de Certification des semences et plants), l’OAIC (Office Algérien Interprofessionnel des Céréales) le CACQE (Centre Algérien du Contrôle de la Qualité et de L’Emballage), la DSA d’Alger (Direction des Services Agricoles), les universités comme Saad Dahleb, l’ENSA, Mouloud Mammeri, l’Université de Batna, etc.

 Méthodologie et normes utilisées

Dans le cadre de la réalisation des analyses physiques, technologiques et biochimiques, le laboratoire utilise en premier lieu, les normes algériennes, suivies des normes françaises, des normes internationales et enfin de méthodes décrites selon certains auteurs.

img_divider

[button href= »https://www.itgc.dz/?page_id=227″ style= »outline »]Contactez nous[/button]