La formation assurée par l’ITGC concerne :

  • Les agriculteurs et les cadres techniques locaux.
  • L’encadrement de l’ITGC.
  • Les étudiants.

Formation des agriculteurs et des cadres techniques locaux Dans le cadre du Programme de Renforcement des Capacités Humaines et de l’Assistance Technique (PRCHAT), les cadres de l’ITGC animent à chaque campagne agricole des sessions de formation et de perfectionnement au profit des agriculteurs et de l’encadrement local (ACV, cadres des DSA et des CAW). A titre d’exemple, plus de 36 journées de formation ayant ciblé 209 agriculteurs ont été animées au cours de la campagne agricole 2014-2015. Ces dernières ont porté sur le réglage de la moissonneuse batteuse et la récolte des céréales, l’irrigation d’appoint des céréales, le semis direct, la conduite du maïs grain et de la luzerne porte graines et fourragère, la conduite et l’exploitation fourragère et semencière de la luzerne pérenne. Concernant l’encadrement local, 22 journées de formation ont été animées durant la même campagne au bénéfice de 200 cadres (cadres locaux des DSA, subdivisions et ACV). Les principaux thèmes abordés sont : la conduite des céréales en zones pluviales et l’intérêt des assolements dans la gestion des exploitations agricoles, l’agriculture de conservation, l’irrigation d’appoint, l’identification des variétés de céréales nouvellement homologuées, le désherbage chimique et la protection phytosanitaire des céréales et des légumineuses alimentaires, la récolte et le réglage de la moissonneuses batteuse, la conduite des légumineuses alimentaires (pois chiche et lentille), la conduite d’une culture de maïs grain (semis et entretien) et le calibrage du semoir monograin, la production de semences de luzerne et du bersim, etc.    

Contraintes relevées
• Faible participation aux séances de formation, malgré le déplacement de nos animateurs, à cause du manque de sensibilisation de la part des structures locales envers les agriculteurs (manque de concertation et dysfonctionnement entre les structures de l’agriculture au niveau local).
• Désintéressement des agriculteurs et des cadres pour ce type de formation se traduisant par leur absence aux sessions de formation, au niveau d’un grand nombre de wilayas, malgré le déplacement des animateurs de l’institut.

 

• Insuffisance des moyens humains et matériels de l’institut par rapport à la vastité des zones d’impact des 9 FDPS de l’ITGC (35 wilayas) réduisant ainsi le nombre de séances et la non couverture de certaines zones éloignées.
• Manque flagrant de moyens de liaison pour le déplacement des animateurs de l’Institut et des agriculteurs qui sont obligés de se déplacer vers d’autres wilayas, à cause de l’insuffisance de structures d’accueil.
• Absence de stratégie à longue échéance en matière de développement agricole.

Formation du personnel de l’ITGC

Afin de perfectionner leurs connaissances techniques et d’améliorer leurs capacités d’intervention, les cadres de l’ITGC bénéficient annuellement d’un certain nombre d’actions de formation en Algérie, dans le cadre du recyclage des cadres programmé par la DFRV/MADR ou à l’étranger, dans le cadre d’offres de formation proposés par divers pays étrangers par le biais de la DFRV ou par des partenaires de l’ITGC dans des projets de coopération bilatérale ou multilatérale tel que l’ICARDA.

Quelques thèmes des formations :

 Sécurité sanitaire et hygiène alimentaire.
(Protection des cultures et développement durable).
Amélioration génétique végétale.Systèmes de production et nouveaux intrants (semences en particulier).
Techniques de semences.
Collection , and conservation of genetic ressources, and management of gene banks.
Technologie du mais et blé.
Gestion post récolte du Mais, du riz et des légumineuses.
Amélioration du blé dur.Food Legumes Breeding.Semis Direct.
Gestion des cultures et de post-récolte en production de semences.
Technologie du riz hybride pour les pays Africains Francophones.
Gestion de l’irrigation.
Démarche expérimentale et l’analyse statistique des données expérimentales.
Irrigation d’appoint des céréales.
Lutte contre les mauvaises herbes, maladies et les ravageurs.
Production de semences de légumineuses.
Principaux insectes et maladies du blé.
Ecophysiologie des céréales.
Conduite d’une culture de luzerne.
Conduite d’une culture de Maïs.
Pilotage de l’irrigation.
Initiation à l’utilisation du logiciel statistique (SPSS).
Irrigation et fertilisation des céréales.
Gestion intégrée de la protection des végétaux

Formation des étudiants universitaires :

L’ITGC accompagne et accueille au sein de son siège (laboratoire de technologie essentiellement) et de ses fermes de démonstration et de production de semences des étudiants de différentes universités, avec lesquelles des conventions ont été signées. Ce rôle consiste en l’encadrement des étudiants, en fin ou en cours de cycle d’études, ou la mise à leur disposition de notre documentation par le biais du centre documentaire, de notre matériel expérimental ou de laboratoire pour des manipulations de courte ou de longue durée, leur accueil au niveau du siège ou des stations pour des visites d’études, etc.

Ainsi, 27 étudiants dont 13 ingénieurs, 9 magisters et 5 doctorants ont été encadrés durant l’année universitaire 2011-2012. Ces derniers étaient venus de l’ENSA, INES AGRO Tiaret, l’Université de Blida, UFA Sétif et l’Université de Constantine. Les différents thèmes encadrés sont :

  • Analyse du système de la production algérienne des blés durs et tendres en région humide : cas de la Mitidja.
  • Effet de 3 techniques de mise en place d’une culture sur le développement des racines et conséquences sur le rendement d’une céréale.
  • Effet du travail de sol sur le comportement de la culture du blé dur.
  • Effet du travail de sol sur le comportement de la culture du blé tendre.
  • Etude des aspects biologiques du sol sous céréaliculture selon un semis direct dans la wilaya de Tiaret (Sebaine).
  • Impact du travail du sol sur les propriétés physique et physico-chimique du sol sous culture du blé.
  • Impact du travail du sol sur le stock organique du sol sous culture de blé tendre.
  • Résistance au froid de la culture du blé.
  • Synthèse sur l’effet du semis direct et du labour conventionnel sur les cultures du blé et de la lentille dans la région de Sebaine.
  • Comparaison des modes de culture (semis direct avec le conventionnel)
  • Dynamique des mauvaises herbes.
  • TCS en irrigué et en sec pour les blés durs.
  • Aptitude à la combinaison et héritabilité de quelques caractères agronomiques de blé tendre.
  • Analyse diallèle de quelques caractères associés à l’adaptation du blé dur dans un climat semi aride.
  • Evaluation de la relation de quelques indices optiques sur le comportement du blé dur sous différents régimes hydriques.
  • Semis direct.
  • Essai variétal sur le semis direct.
  • Activité physique des sols en semis direct.
  • Comparaison de différents systèmes en AC.
  • Adaptation de quelques espèces fourragères en climat semi aride.
  • Amélioration du blé dur en zone semi aride (PNAB).
  • Interaction génotype-milieu sur 11 variétés de blé dur.
  • Interaction génotype-milieu de variétés de blé tendre sous stress hydrique.
  • Etude comparative de l’effet du semis direct et du labour conventionnel sur le comportement d’une culture de blé dur.

Durant l’année universitaire 2014-2015, 19 visites au niveau des fermes de démonstration et de production de semences de l’ITGC ont été effectuées par des groupes d’étudiants relevant de diverses universités.

img_divider