Au jour d’aujourd’hui, l’Institut Technique des Grandes Cultures (ITGC), à travers ses neuf fermes de démonstration et de production de semences continue à mener l’activité d’amélioration variétale des grandes cultures. Cette dernière consiste en l’obtention de nouvelles variétés de grandes cultures (céréales, légumineuses alimentaires et fourragères) performantes, adaptées aux différentes zones agroclimatiques, tolérantes aux stress biotiques et abiotiques et de bonne qualité technologique. Ces variétés sont sélectionnées à partir de : programme de croisement par hybridation national initié en 2006 en collaboration avec l’Institut national de recherche agronomique (INRAA) ; matériel végétal introduit à partir des institutions internationales spécialisées, en l’occurrence le Centre international de recherche agricole en zones arides (ICARDA), le Centre international pour l’amélioration du mais et du blé (CIMMYT), le Centre arabe des études en zones sèches (ACSAD). Le matériel sélectionné doit être performant et répondre aux exigences de la grande diversité agro écologique de nos zones de production et aux besoins spécifiques de nos agriculteurs.

Processus de sélection:

La sélection d’un nouveau matériel végétal obéit à un processus technique bien maîtrisé. Elle s’opère à travers des essais pour l’évaluation du matériel végétal, menés successivement, sur plusieurs campagnes (10 années). Le matériel végétal de départ (matériel en disjonction) est issu soit de pépinières de croisements effectuées localement, soit de pépinières introduites des centres internationaux (ICARDA, CIMMYT, ACSAD…).

La sélection se poursuit de génération en génération (généralement de F2 à F7) jusqu’à la stabilité génétique de la lignée. Les lignées sélectionnées dans les différentes pépinières locales ou introduites ainsi que les sélections opérées à partir des essais de rendements internationaux, serviront à la confection d’essais préliminaires de rendement, au niveau du site de sélection (FDPS de l’ITGC).

 

 

     Les lignées retenues au niveau des différents sites de l’ITGC (représentant différentes zones agro-climatiques) serviront pour la confection d’essai national mené, dans l’ensemble des fermes de l’ITGC en vue d’étudier la plasticité des variétés (zonage variétal).

Tout au long du processus de sélection, des outils incontournables à l’obtention de matériel végétal performant, en l’occurrence le laboratoire de technologie des céréales, pour les aspects de qualité et l’utilisation des variétés, selon leurs performances technologiques.

Et, dans le but de sélectionner des variétés de blés répondant aux exigences des producteurs et des agriculteurs, l’ITGC et l’INRAA ont mis en œuvre un programme de sélection participative ou approche participative comme dernière phase dans le programme national d’amélioration variétale, auquel contribuent directement les agriculteurs, les agents de développement, les techniciens et les chercheurs dans la sélection de nouvelles variétés de blés par la méthode de PPB initialement utilisée par l’ICARDA.

La phase d’obtention variétale s’achève par l’homologation des variétés par le Centre national de contrôle et de certification des semences et plants (CNCC).

 

img_divider

 

Les blocs de croisement des blés ou « Crossing Blocs » sont installés au niveau des deux FDPS d’Oued Smar et d’El Khroub. Ils sont constitués de 150 variétés de blé dur et de 100 variétés de blé tendre et semés à deux dates. Les croisements sont réalisés en se basant sur les objectifs et caractères arrêtés dans le programme (Adaptation aux différents stress (Sécheresse, Froid, Salinité), rendement (haut et stable), résistance aux maladies et bonnes qualités technologiques (voir le schéma de création et d’obtention PNAB).
Ces pépinières sont issues des pépinières de croisements ou « Crossing Blocs ». L’objectif principal de ces pépinières est la sélection de variétés performantes présentant des caractéristiques agronomiques et technologiques recherchées à savoir :
– Le rendement en grains ;
– La tolérance aux maladies et parasites ;
– La tolérance aux stress abiotiques et biotiques ;
– La qualité technologique du grain.
Ces pépinières sont installées par la suite à travers les FDPS représentatives des zones agro écologiques à savoir Oued Smar, Khroub, Sétif et Tiaret.
Ces pépinières suivent le schéma de sélection des lignées selon des critères bien déterminés à savoir ; les caractères phénologiques, la résistance aux stress abiotiques (sécheresse, froid, gelées) et la tolérance à certaines maladies. Le matériel végétal de ces pépinières d’observation et de sélection provient de l’ICARDA, du CIMMYT et de l’ACSAD.
Le principal objectif de ces essais est de tester et de sélectionner des lignées ou variétés introduites pour leur performance du point de vue rendement en grain en premier lieu en tenant compte toutefois des aspects agronomiques.
Il s’agit des essais préliminaires et des essais répétés 1ère, 2ème, 3ème et 4ème année. Ces essais de rendement sont installés pour confirmer la performance et étudier le comportement des variétés sélectionnées dans les essais précédents (pépinières en disjonction, d’observation et les essais internationaux) au niveau des différentes zones d’action.
A la fin de la sélection, la variété obtenue passe par une phase de pré-multiplication afin d’avoir la quantité suffisante de semences pour son lancement dans le programme de production de semences.
Les pépinières vivantes sont installées afin de conserver et de préserver le patrimoine génétique existant.