Les Actualités

Nos Résultats

Fertilisation azotée des cereales

 

Le raisonnement de la fertilisation azotée se fait sur la base de la méthode du bilan qui consiste à équilibrer les besoins totaux en azote

du peuplement végétal par un stock d’azote disponible constitué

par des fournitures du sol, la fumure organique et les fertilisants. La dose d’engrais azoté correspond aux besoins de la culture en azote dont en soustrait la fourniture du sol en cet élément.

Considérant la forte mobilité de l’azote, il convient donc de fractionner la dose d’azote en deux ou trois apports, en vue de fournir l’azote au moment où la culture en a besoin et de minimiser les pertes par lessivage, volatilisation ou dénitrification, de limiter les risques de verse et de maladies et d’optimiser les rendements.

En général, dans nos conditions de production céréalière, deux types de fractionnements sont possibles :

 

1/3 de la dose totale au semis + 2/3 de la dose totale au stade épi à 1cm.

 1/3 de la dose totale au semis + 1/3 au stade épi à 1 cm + 1/3 au stade montaison.

Pour avoir plus de résultats

La Documentation

Le Centre documentaire possède un fonds riche et diversifiés portant principalement sur le développement des grandes cultures

A Propos De L’ITGC

L'I.T.G.C. est un organisme public algérien à caractère administratif placé sous la tutelle du ministère de l'agriculture. Créé par l'ordonnance du 1/10/1974 sur les fondations du projet "CEREALES". Il a eu comme première appellation Institut de Développement des Grandes Cultures (IDGC). En 1987, l'IDGC devient l'ITGC par décret n° 87-236 du 3 novembre 1987. L'ITGC est composé de deux structures : Structures centrales (siège) constituées d'un secrétariat général et de cinq départements. Structures décentralisées, neuf stations expérimentales réparties sur tout le territoire national dont 3 à l'Est, 3 à l'Ouest et 3 au centre.Durant les premières années de son existence, l'institut a conduit ses activités en étroite collaboration avec les organismes internationaux tels que : FAO, CCCE, CIMMYT.

AFFICHER LA SUITE

NOTRE INSTITUT AU SERVICE DE L'AGRICULTEUR

Les Témoignages

Nos Partenaires